Annonce de parution : Écrire la magie dans l’Antiquité

Je vous annonce la parution des actes du Colloque de Liège de 2011 sur Écrire la magie dans l’Antiquité.

PapLeo5

Voici toutes les informations nécessaires :

Magali de Haro Sanchez (textes rassemblés et édités par), Écrire la magie dans l’antiquité. Actes du colloque international (Liège, 13-15 octobre 2011), Liège, Presses Universitaires de Liège, 2015.

384 pages, 15 planches couleurs et noir et blanc
ISBN : 978-2-87562-065-1
Prix : 42.50 € HTVA
http://www.presses.ulg.ac.be/jcms/c_15512/ecrire-la-magie-dans-lantiquite

Vous pouvez consulter la table des matières ici.

Théories phono-symboliques et religion

Les 20-21 février 2014, un colloque s’est tenu à Dijon, à l’Université de Bourgogne, sur  » Vers une histoire des théories phono‐symboliques ». 

Le colloque était organisé par Luca Nobile (Université de Bourgogne, EA 4178, Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures). Luca Nobile s’intéresse en particulier à l’iconicité linguistique. Vous pouvez trouver plusieurs de ses conférences et de ses articles sur son site personnel : http://www.lucanobile.eu/.

Claudine Besset-Lamoine est intervenue lors de ce colloque sur « Voix perdues, voix retrouvées » et a parlé en particulier de la Pensée première à la triple forme (NH XIII, 1), des Trois Stèles de Seth (NH VII, 5) et du Formulaire Rossi,  et elle en fait un compte-rendu que l’on peut lire dans le theoriePhonosymboligques-Dijon-2014.

« Incantations Bowls » : conférence de Erica C.D. Hunter

Dans le cadre des rencontres du projet CENOB « Corpus des énoncés barbares », une conférence se tiendra le jeudi 16 janvier 2014 :

« Incantations Bowls : A Mesopotamian Phenomenon »

par le Dr. Erica C.D. Hunter

Elle aura lieu à l’École Pratique des Hautes Études, dans la salle 129 du Bâtiment Le France (190 avenue de France, métro Quai de la gare), à partir de 17h.

Ensuite, seront présentés : la base de données Cénob et l’ouvrage Noms Barbares I. Formes et contextes d’une pratique magique, Michel Tardieu, Anna Van den Kerchove, Michela Zago (dir.), (Bibliothèque de l’École des Hautes Études 162), Turnhout, Brepols, 2013, ISBN : 978-2-503-54945-3.

N’hésitez pas à venir !

 

Noms barbares I

Je me permets de signaler la parution d’un volume co-dirigé avec Michel Tardieu et Michela Zago, Noms barbares I. Formes et contextes d’une pratique magique, Turnhout, 2013, ISBN: 978-2-503-54945-3.

Son but est de tenter « de comprendre le rôle et les mécanismes des noms barbares comme magie de nommer. Ils sont l’objet magique par excellence, fait de jeux de signes et de phonèmes, de transferts d’un panthéon à l’autre et de fusions des dynasties divines. Invoquer ses propres dieux dans un langage étrange, par des raccourcis phonétiques ou bien en utilisant les noms et épithètes des dieux des autres est le trait distinctif de la magie et de ses professionnels, de l’Orient gréco‑sémitique à l’Occident latin. »

Les auteurs des contributions se sont intéressés aussi bien aux écrits dits magiques (comme les papyrus grecs magiques), mais aussi à d’autres écrits philosophiques, médicaux, religieux, hérésiologiques, etc. Ces écrits ne sont pas habituellement qualifiés de magiques et pourtant certains recourent à ce que nous pourrions appeler des énoncés barbares ou évoquent et discutent de ces énoncés. Ainsi l’ouvrage collectif s’adresse à tout chercheur intéressé par les noms barbares, aux historiens des religions, aux historiens de la philosophie.

En voici le sommaire : Lire la suite

Base de données sur les gemmes

Signalons la base de données due à Árpád M. Nagy : base talismans. Elle concerne les gemmes magiques, à partir des collections du Museum of Fine Arts de Budapest, de Suisse, des États-Unis et du Royaume-Uni. On y trouve déjà de nombreux gemmes, et plusieurs avec des énoncés barbares. Cette base est tout à fait complémentaire de celle du Cénob, et il serait intéressant d’intégrer dans la base du Cénob ces documents, avec un lien vers la base Talismans.

Le carnet du Cénob

Le carnet du Cénob rend compte de l’actualité du projet CÉNOB (« Corpus des énoncés des noms barbares »). Celui-ci est le seul projet scientifique international portant sur les « noms barbares » dont sont témoins, jusqu’à la fin de l’Antiquité, principalement les documents et textes magiques, aussi bien que philosophiques (néoplatoniciens) et théologiques (gnostiques), dans la Méditerranée orientale et occidentale, entre le VIe siècle avant J.-C. et le VIe siècle après (période de la production des tablettes de défixion, objets archéologiques localisés, datés, et donc pris comme points de repère chronologique). Le projet Cénob propose non pas une compilation alphabétique de données, mais un corpus de noms barbares envisagés dans leur contexte rituel (les noms barbares dans un énoncé rituel ou dans une suite d’énoncés), d’où l’expression « énoncés barbares ».